Archives pour la catégorie Mes randonnées pédestres et promenades

Mes promenades préférées autour du gîte de la Rouquette ou un peu plus loin…Certaines petites randonnées sont répertoriées par le Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) qui recense, dans chaque département, des itinéraires ouverts à la randonnée pédestre.
D’autres promenades se font sur des chemins et sentiers connus des habitants et/ou indiqués sur les cartes IGN.

Randonnée autour de calvinet

A partir de la Rouquette, voici une agréable randonnée autour de Calvinet. Nous avons mis 3h30 sans nous presser pour parcourir 12 km.

Randonnée autour de Calvinet gite de La Rouquette vue sur les près
Randonnée autour de Calvinet gite de La Rouquette vue sur les près

Nous traversons le hameau de Cailhac. Puis, sur le chemin , nous apercevons la jolie demeure de Berbezou, flanquée d’une tour massive, carrée et crénelée du XV siècle. Nous montons vers le Puy Capel duquel, on peut profiter d’un très joli panorama. Une table en bois et des bancs nous offrent une halte bienvenue! La petite chapelle entourée d’un jardinet fleuri est une fidèle confidente! Nous continuons sur un joli chemin forestier pour redescendre vers l’étang et la piscine. On se dirige vers Le Faisan, belle demeure bourgeoise où vécut Jean de Bonnefon, célèbre journaliste pamphlétaire de la fin du XIX siècle. On traverse le hameau du Bos avec ses très belles maisons, et on continue par la Devèze avant de retourner par le chemin du terrain de sport vers la Rouquette.

Randonnée de Teissières les Bouliès

Teissières lès Bouliès étang du Maurs
Teissières lès Bouliès étang du Maurs à l’automne

Du centre du village de Teissières les Bouliès, à 27 km du gîte de la Rouquette, part une randonnée de 8,5km. Le sentier serpente à travers des champs de bruyères, passe le long de l’étang du Maurs et de la source de la Font Salada, monte et descend dans les reliefs escarpés des vallons du Goul et de Vezels, enjambe des ruisseaux…. Paysages sauvages avec vue sur l’Aubrac et les Monts du cantal garantis! A l’étang du Maurs, un pique nique peut être envisagé : des tables en bois et barbecues sont à disposition.

Sur la place du village de Teissières, la sympathique auberge offre une halte réconfortante.

Petite Randonnée de 9 km autour de Lafeuillade en Vézie

Lacapelle del fraisse
Lacapelle del fraisse

Du centre de Lafeuillade en Vézie, part un circuit de petite randonnée de 9km, le vézien, balisé de vert, avec 215 m de dénivellé positif. Une partie du circuit est sur chemin goudronné puis on rejoint les bois. On se dirige vers l’étang de pêche de Lafeuillade près duquel jaillissait une source d’eau ferrugineuse gazeuse aux vertus thérapeutiques. Elle est aujourd’hui tarie! Une promenade agréable et facile pour profiter des doux paysages du Veinazes.

Randonnée pédestre à partir de St Projet de Cassaniouze

Voici une jolie randonnée de 11 km en 3 heures, à partir de St Projet de Cassaniouze, au bord du Lot. C’est une boucle qui débute par une montée ombragée et rafraîchissante en longeant un ruisseau, pour atteindre un très joli hameau, le Vignal. On continue vers le village du Prat et son église, sur un large plateau, puis vers les Granges de Maubert, un autre hameau bien restauré. Enfin on redescend vers St Projet en embrassant une large vue sur la Vallée du Lot.

Plan PR St Projet de Cassaniouze vers Le Prat
Plan PR St Projet de Cassaniouze vers Le Prat

Cette randonnée se fait en une demi journée avec un pique nique au bord du Lot. la journée peut se poursuivre avec la visite du Châteaude Vieillevie ou une descente en canoë kayak sur le Lot.

Petite randonnée « Les châtaigniers » à Mourjou

 

les branches de hêtres entrelacées
les branches de hêtres entrelacées, une voûte végétale changeante au fil des saisons Cette boucle de 4,8 km traverse le domaine de La Rouquette. Cet itinéraire est balisé par Le Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) qui recense, dans chaque département, des itinéraires ouverts à la randonnée pédestre:

Petite randonnée à Mourjou « les Chataigniers »

A faire en marchant ou en courant… En toutes saisons, cette petite randonnée est très belle. Mais, je préfère suivre un sentier un peu secret qui serpente à l’intérieur de cette boucle.

On part du même point D ( école de Mourjou). Au mas de Mourjou, dans ce hameau, on prend à droite la petite route goudronnée qui conduit au terrain de sport; on longe le terrain de sport. le chemin se retrécit en sentier et on rejoint au bout d’un km le point 2. ce sentier longe un joli petit muret en pierres sèches qui soutient une ancienne châtaigneraie. ce sentier est délicieusement ombragé et bordé de houx. Au printemps, les haies d’aubépines et de merisiers en fleurs vaporeuses  contrastent avec les jeunes feuilles vert tendre des chênes, hêtres, acacias, bouleaux… Après avoir traversé le ruisseau, un majestueux bois de hêtres nous accueille. Je ne m’en lasse pas: vert tendre au printemps, jaune or à l’automne, les branches chargées de neige en hiver….

Si vous poussez jusqu’à Mourjou avec sa charmante place, vous pouvez visiter la maison de la Châtaigne, son jardin qui surplombe la vallée du Célé. Du jardin de la maison de la Châtaigne, un sentier ombragé de 3 km est balisé pour descendre jusqu’à la vallée du Célé avec dix points d’intérêt commentés.

Promenade de Port d’Agrès au château de Gironde

château de Gironde
château de Gironde, au bord de la vallée du Lot

Au départ de Port d’Agrès, village au bord du Lot à 20 km du Gîte de la Rouquette, une jolie randonnée de 11.6 km avec un dénivellé positif : 200 m, conduit au château de Gironde, qui domine la Vallée du Lot:

itinéraire de la randonnée

Le village de Port d’Agrès existait déjà au VIII ème siècle, il servait de port et avec des gabarres navigant sur le Lot un échange se faisait avec Bordeaux. A l’aller elles emportaient du charbon et du bois de châtaigniers qui servait à faire des tonneaux et au retour elles étaient chargées de morue et de vin.

Du Château de Gironde, il y a un superbe point de vue. L’histoire du château de Gironde est presque aussi ancienne que les origines de cette famille de guerriers dont les premières traces remontent au IX e siècle. La première mention d’un seigneur de Gironde se trouve dans un cartulaire de Conques aux environs de l’an 1080. Il donna son nom au très connu « Estuaire de la Gironde »!
Le château est privé mais la chapelle se visite. Un audiophone nous conte l’histoire tumultueuse du château. De la terrasse de la chapelle, sur les pentes descendant jusqu’au Lot, un très beau jardin a été crée; il s’estompe progressivement pour laisse place aux bois et aux prairies. Ce jardin nous a séduit.

La chapelle agrandie et remaniée au siècle dernier renferme une nef en bois du XIV° siècle, une série de grandes toiles représentant les scènes de la vie de la campagne rouergate, un reliquaire du XVème, une Vierge du XIV ème et un autel sculpté.  Le 15 août, un pèlerinage à Notre Dame de Gironde est dédié à la santé des enfants, les biens de la terre, la protection des récoltes contre la grêle et les bienfaits de l’âme!

Petite randonnée entre Cantal et Aveyron sur les traces des Enfarinés

Circuit de 5.2 km – 2h15 – balisage jaune Cette fiche fait partie du topo guide LA CHATAIGNERAIE CANTALIENNE: pr Cassaniouze  » La Bécarie – La Vinzelle »

C’est une de mes randonnées préférées que je ne manque pas de faire découvrir à mes amis. Pour les non marcheurs, une visite dans le petit village de la Vinzelle, au retour de Conques, me parait incontournable pour y admirer la vue, y savourer la tranquillité, visiter la jolie petite église de campagne avec son clocher posé sur le rocher…

J’aime bien commencer cette randonnée de La Vinzelle. De la Bécarie, ce hameau semble faire écho à La Vinzelle, chacun perché sur son piton.

La singulière histoire des Enfarinés est magnifiquement relatée par  JP Desprat dans son roman « Les enfarinés », que nous mettons à votre disposition dans la bibliothèque de notre gîte de la Rouquette.

En haute Auvergne et le nord-Aveyron, le mouvement de « La Petite Eglise » débuta en 1801avec le refus du Concordat, signé entre Bonaparte et le pape Pie VII.

Un groupe d’Enfarinés existait au hameau de La Bécarie sur la commune de Cassaniouze. Ils vivaient en autarcie  complète et avaient leurs propres prêtres; puis, ils continuèrent leurs rites pendant plus d’un siècle, alors que tous les prêtres réfractaires étaient décédés! 

Pour bien montrer leur attachement à l’Ancien Régime, ils continuèrent ostensiblement à se poudrer les cheveux avec de la farine. Les derniers de ces « Enfarinés » vivaient encore au hameau de La Bécarie en 1911, date à laquelle les derniers survivants se sont soumis à l’Evêque de Saint-Flour, qui se déplaça à La Bécarie : on raconte que ce jour là, la route fut fleurie depuis le village de Ruayres et que le dimanche suivant ces derniers enfarinés se rendirent à l’église de Cassaniouze…

Au retour, on fait une halte dans l’église de Cassaniouze pour voir des reliques des « Enfarinés » dans la chapelle de la Ste Croix.

le long du Dourdou

Une de nos dernières découvertes est une randonnée de 13 km le long du Dourdou, entre Grand Vabre et Conques qui emprunte le chemin de St Jacques de Compostelle. Nous y avons découvert la Chapelle Saint Léonard de Monédies, édifiée au X ou XI ème siècle, au fond d’une gorge étroite, le long d’un affluent de la rive gauche du Dourdou. À l’état de ruine et envahie par les ronces il y a quelques années encore, cet édifice pré roman a fait l’objet d’une restauration remarquable. Enfin, l’arrivée sur Conques par le GR 65, chemin escarpé de St Jacques aux pierres usées par les pas et la traversée du pont médiéval foulé par tant de pélerins depuis un millénaire …