Archives pour la catégorie Mes villes de part et d’autre de La Rouquette

Des idées de visites, des photos glanées en parcourant les rues….

5000 ans d’Histoire à Rodez

Des Statues menhirs au musée Soulages ….5000 ans d’histoire à Rodez!

Une révélation… je croyais avoir « fait le tour » de « l’Outre noir » après plusieurs expositions, temporaires ( à Cajarc, au Musée des Abattoirs à Toulouse) ou permanente au musée Fabre de Montpellier. Mais le musée Soulages à Rodez met merveilleusement en perspective l’Oeuvre de Pierre Soulages : peintures et collages sur papier, huile, acrylique, brou de noix… Sérigraphie, lithographie, eau forte… Et toujours la volonté de dépasser les techniques établies… Esthétisme, puissance et rugosité soyeuse  se  dégagent de ses oeuvres.

On découvre aussi le cheminement de la fabrication des 104 vitraux de l’abbatiale Sainte Foy de Conques avec 800 essais pour trouver la diffusion de la lumière souhaitée avec un verre non coloré et translucide, qui respecte les variations de la lumière naturelle : « Ce qui m’a guidé, c’est la volonté de faire vivre la lumière en la modulant et de créer une surface apparaissant comme émettrice de clarté, en accord avec le caractère de l’architecture et des pouvoirs d’émotion artistique ou sacrée qui lui sont propres ».

Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, classé depuis 1998 au Patrimoine mondial de l’Unesco, l’abbatiale de Conques est  un monument majeur du patrimoine architectural roman, à 20 km du Gîte de la Rouquette!

Du Gîte de la Rouquette, un parcours initiatique est tracé jusqu’à Rodez ( 1 heure de route) en passant par Conques, on découvre un patrimoine varié et de beaux paysages. L’entrée du musée Soulages (prévoir 1h30 de visite) est couplée avec le musée Fenaille qui présente une collection d’émouvantes statues menhir âgées de 5 000 ans! La cathédrale de Rodez, telle une vigie, a été construite entre le XIIIéme siècle et le XVIéme siècle. Des vitraux contemporains et très colorés sont à admirer dans cette cathédrale gothique adossée aux anciens remparts.

Déambuler dans le centre de Rodez est une remontée dans le temps : La Maison d’Armagnac de style Renaissance, place de l’Olmet, les remparts, plusieurs façades art déco….

Le musée Denys Puech présente les oeuvres – Art Nouveau- de ce sculpteur grand prix de Rome et directeur de la Villa Médicis. Denys Puech, originaire de l’Aveyron, a voulu offrir à Rodez son musée des beaux arts en 1903. Ce fond s’enrichit régulièrement et des expositions temporaires d’art moderne le dynamisent.
Voilà de quoi passer une journée agréable!

La Fabrik : collectif de créateurs made in cantal à Aurillac

La Fabrik, un lieu très sympa où des artistes et artisans d’art débordants d’idées exposent …à découvrir en plein centre d’Aurillac :

collectif de créateurs locaux
1 , rue Chazerat 15000 Aurillac CANTAL
lafabrik15@gmail.com
04 71 46 37 42

En attendant le train …. des photos glanées à Aurillac

Aurillac est une ville apparemment tristounette et sans grande unité … Cependant,  des joyaux architecturaux du moyen âge au XXI e siècle, en passant par l’Art Nouveau (rue H Mondor) sont à découvrir! Le street art nous conduit du centre ville aux périphéries à la découverte de fresques géantes!

Le Musée Champollion à Figeac

Musée Champollion Figeac
Musée Champollion Figeac

A 40 km du Gîte de la Rouquette, Figeac,  Ville d’Art et d’histoire, possède un patrimoine remarquable. C’est la ville natale de Jean François Champollion (1790-1832), père de l’égyptologie, qui  a déchiffré les hiéroglyphes à partir de la pierre de Rosette.   Le Musée Champollion de Figeac rend hommage au travail de JF Campollion et retrace l’histoire des écritures du monde dans une agréable et enrichissante muséographie.

Du 8 juillet au 5 novembre 2017, une exposition intitulée « Le chant du signe » présente la transmission de la musique par les signes à travers les siècles et les civilisations.

Pour les 30 ans de ce musée, une exposition temporaire exceptionnelle jusqu’au 4 mai 2017, a présenté des objets personnels de JF Champollion, dont son bureau sur lequel il a déchiffré les hiéroglyphes et des souvenirs rapportés lors de son voyage en Egypte en 1828-29 !

Surprenante aussi, sa bible hébraïque annotée!